La FEDERACIÓ
per la defensa de la llengua i de la cultura catalanes

Editorial
Desembre de 2005

Millorar la presenció de la Federació i el pes específic de l'organització en el conjunt de la societat nord-catalana, vet aquí una tasca per l'any 2006

Els objectius són la lluita per la llengua, la cultura i els signes d'identitat del país com iniciat ja enguany.

L'ús social de la llengua catalana serà la nostra prioritat tant a l'escola com dins l'espai públic, on la interculturalitat serà viscuda com riquesa.

sumari:
pàgina 1: editorial, anuncis
pàgina 2: Intervenció del Buró Europeu per les llengües menys difoses
pàgina 3: deliberacions per la llengua
pàgina 4: Manifest del Correllengua 2005
Els Drets lingüístics, no reconeguts avui dia, aquí, seran el projevcte que portarem junts amb d'altres entitats de l'estat francès amb les quals compartim situacions sovint similars.

Ceret

Oficina del turisme

Exposició del Fotomuntatge de la FEDERACIÓ

No a la Septimanie

Primera quinsena de desembre de 2005

el teu cotxe ho necessita

demana'l

Quan el govern francès rep la patata calenta de les llengües "regionals" la fa passar de pressa... mireu bé diu que ja fa tot el que cal...

Résolution adoptée par le Conseil du Bureau européen pour les langues les moins répandues le 9 octobre 2005 à Samorin, Slovaquie.

Lés Comités d'Etats-Membres du Bureau Européen pour les Langues Moins Répandues lors de la réunion de leur Conseil à Samorin en Slovaquie les 9 octobre 2005, ont adopté une résolution en soutien à la manifestation pour la langue occitane organisée à Carcassonne le 22 octobre.
Considérant qu'à ce jour la majorité des Etats-Membres de l'Union européenne a ratifié la Charte européenne des langues régionales ou minoritaires et que la France l'a signée le 7 mai 1999.

En conformité avec le soutien sans équivoque de l'Union européenne à la protection et au développement de la diversité linguistique européenne, le Conseil Bureau Européen pour les Langues Moins Répandues, demande au Gouvernement Français de ratifier la Charte Européenne des Langues Régionales ou Minoritaires et de mettre en oeuvre une réelle politique de respect de la diversité linguistique dans ses propres territoires, une politique dont il se fait lui-même le défenseur à l'échelle mondiale.

Premier Ministre
Cabinet
Référence à rappeler: CAB IV/2-PE/OB R026788.01.1
Paris le 2 novembre 2005

Madame la Présidente,

Par lettre du 14 octobre 2005, vous avez bien voulu adresser à Monsieur le Premier Ministre le texte de la résolution adoptée le 9 octobre dernier par le Conseil Bureau Européen pour les Langues Moins Répandues.
Après avoir pris connaissance avec attention, Monsieur Dominique de Villepin m'a chargé de transmettre votre correspondance à Monsieur Gilles de Robien, Ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche, en lui en recommandant le meilleur examen.
Je vous prie de croire, Madame la Présidenta, à l'assurance de la considération distinguée.
Nicole MARTIN
Chef du Service des Interventions

... Per a circular com cal te'n cal un altre

demana'l

Ministère éducation nationale, enseignement supérieur, recherche Cab/DVM/dp/n°106 le Chef de cabinet Paris le 15 novembre 2005

Madame la Présidente,

Vous avez bien voulu appeler l'attentio de Monsieur Gilles de Robien, ministre de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, sur la situation de l'enseignement des langues régionales en France.

Afin de compléter votre information, je voudrais vous préciser que 350.000 élèves suivent aujourd'hui un enseignement en langue régionale. Les effectifs ont été multipliés par dix depuis 15 ans. Cette progression s'appuie sur une politique volontariste de l'Etat que traduit l'importance des moyens humains et financiers consacrés à l'enseignement des disciplines et à la diffusion des langues.

les académies disposen des myens nécessaires à la continuité de ces parcours entre l'école et le collège: la disponibilité d'une centaine de certifiés dont certains effectuent un complément de service dans une autre discipline garantit la qualité de ces enseignements.
Une politique importante est déjà conduite en direction des parents dans le cadre notemment des actions inscrites aux contrats de plan Etat-Région. Les conseils académiques des langues, à l'échelon académique et régional. La loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école ouvre un champs plus grand aux collectivités dont l'investissement et le röle est ainsi reconnu et encouragé. De plus, il existe aujourd'hui au plan local des outils permettant de développer et rendre plus efficaces les partenariats.
Pour de plus amples informations, je vous invite à vous rapprocher du directeur de l'enseignement scolaire, Monsieur Roland Debbasch (01 55 55 12 70) à qui l'adresse un double de vostre correspondance.
Je vous prie de croire, Madame la Présidente, à l'assurance de ma considération distinguée.
Fabrice LARCHÉ
La revista

desembre 2005

Parlaments i manifests de la Federació
Parlament acte final del Correllengua del 2005 a PerpinyÓ
Accions
:
La Federació| què fem? | Entitats | Músics | Escriptors | Ensenyament | Agenda | Enllaços | Contacta'ns |